Interview de Lionel Poujet, enseignant en mathématiques

Bonjour Lionel, et merci de prendre le temps pour répondre à toutes mes questions.

Bonjour Jean-François.


Lionel, quelle(s) matière(s) enseignes-tu et à quel(s) niveau(x) ?

Maths en TS et L1


Depuis combien de temps fais-tu voter et débattre tes étudiants dans tes cours ?

2 ans


Est-ce qu'il y a une ou plusieurs questions que tu apprécies particulièrement et si oui pourquoi ? Comment as-tu fait pour l'écrire ?

Oui plusieurs. Ces questions sont généralement inspirées d’erreurs observées en classe ou en corrigeant des copies. J’apprécie ces questions car elles me permettent d’orienter l’activité de l’élève sur ce que je considère comme essentiel à un moment donné.


Est-ce que tu fais voter et débattre tes étudiants à chaque cours ?

Si on parle de cours magistral oui, si on parle de séance de classe non.


Sur un cours d'une heure, tu poses environ combien de questions ?

Cela est très variable et dépend également des questions que je pose. Certaines questions fonctionnent mieux couplées avec d’autres… Bref, au final je dois poser entre 4 et 8 questions.

Et ils débattent à chaque fois ?

Non, certaines réponses données ne semblent pas nécessiter de débat. Si plus de 70% des élèves répondent correctement, j’explique brièvement sans m’attarder sur la question.

Au niveau de la construction de ton cours, j'imagine que tu avais déjà un support. Comment as-tu fait pour savoir où insérer des questions ?

Certains points du cours sont cruciaux ou particulièrement délicats à aborder. Les questions sont un excellent outil pour construire des scénarios de cours efficaces. Cela peut être le cas pour préparer la classe à une démonstration ou pour m’assurer que la classe a bien intégré une succession de propriétés sans difficulté apparente.

Et cela ne te prend pas trop de temps ? Tu arrives à en faire autant qu'avant ?

Poser des questions ne me prend pas de temps de classe mais me permet surtout de dynamiser le cours en proposant des changements de rythme.
En revanche, il faut veiller à ne pas poser trop de questions enchainées (15-20 min me semble être un seuil critique à ne pas dépasser)

Et au contrôle, tu as des questions qui ressemblent à celles que tu poses en cours ?

Non pas encore lors des devoirs surveillés. En revanche, des interrogations de cours s’appuient sur des QCM dont l’esprit est proche des questions posées en cours.

La première fois que tu as présenté la méthode aux étudiants, ils ont réagi comment ? Ils ont joué le jeu ?

Ils ont été un peu surpris mais ont apprécié. Globalement ils ont joué le jeu, même s’il reste encore difficile de les contraindre à ne pas argumenter-échanger avec leur pair dès le premier vote…


Est-ce que tu rencontres des difficultés particulières dans l'utilisation de cette méthode ?

Oui. Je sens que certains points du cours sont mal compris. Les bonnes solutions apportées à certains exercices, bien que globalement correctes, ne me convainquent pas.
Bref, j’aimerais pouvoir tester plus précisément certains points mais je ne trouve pas la bonne question.


Si tu avais 1 conseil à donner à quelqu'un qui souhaite s'y mettre, ça serait quoi ?
Au lieu de demander à ta classe s’ils ont compris, pose-leur une question…


Merci Lionel et je te dis à bientôt

Avec plaisir Jean-François et à bientôt.

Modifié le: vendredi 25 novembre 2016, 15:39